article_3101-STR02-FUMEUR

En tant qu'ostéopathe, je voulais vous faire part des effets néfastes du tabac sur le corps. En effet, j'ai constaté des points communs non négligeables entre tous les fumeurs réguliers. J'entends par "fumeurs réguliers", des personnes qui fument tous les jours depuis plusieurs années, que ce soit une cigarette ou un paquet n'y change rien. L'expression "brûler à petit feu" prend tout son sens dans ce contexte car les fumeurs intoxiquent leur corps jour après jour. Le foie n'a alors pas suffisament de temps pour se drainer, les poumons n'ont pas l'opportunité de se désencrasser, les tissus n'ont pas les nutriments nécessaires pour se régénérer. 

Je vais donc vous expliquer le fonctionnement et la mécanique du corps face à ce poison.

Ce que les patients fumeurs disent 

"J'ai des bronchites à répétition", "J'ai des sinusites à répétition" , " Je suis tout le temps fatigué, pourtant je dors bien et je mange bien", "je me sens fatigué dès le lever", "je digère mal", " je suis essoufflé", " je me sens oppressé", " je n'ai pas de libido", " j'ai de l'asthme" , " je n'ai plus d'appetit ", etc.

Ce que la cage thoracique dit 

Chaque cigarette va peu à peu encombrer les muqueuses, que ce soit celles du nez, des sinus, de la gorge et enfin des poumons. Ces muqueuses vont alors s'alourdirent, elles vont agir comme une éponge et s'engorger de toxines, les poumons vont devenir plus lourds et peser sur toute la cage thoracique. Peu à peu le thorax va alors se rigidifier, il se consolide pour supporter ce poids. Et c'est cette raideur thoracique, ce manque de mobilité qui vous amène à aller voir un ostéopathe. Parce que ce manque de mobilité va se révéler sous forme de blocage : une douleur au sternum, une vertèbre qui se bloque entre les omoplates, une cote qui se bloque et que vous sentez à chaque inspiration, le diaphragme qui se spasme, les cervicales qui tirent. Toutes ces douleurs ne sont que les conséquences d'un encrassement. 

Ce que le foie dit 

L'oxygène et la pollution (tabac, CO2) qui passent par les poumons vont ensuite passer dans le sang et tout ce qui passe dans le sang va à un moment passer par le foie. Car le foie est un filtre, en bonne santé il peut filtrer jusqu'à 1,7 L de sang par minute, c'est un chiffre suffisamment parlant pour vous faire comprendre à quel point cet organe est important. Il est donc essentiel de comprendre que toutes les toxines assimilées par la cigarette vont engorgés le foie et altérer sa bonne fonction. Si le foie ralentit, tout le métabolisme est ralentit, l'assimilation des nutriments et des vitamines se font moins bien, l'appétit diminue, la digestion est altérée, la fatigue devient plus intense et ce ne sont là que les conséquences directes. Car le foie est aussi chargé de réguler une grande partie des hormones, hormones qui ont un rôle sur votre humeur, votre sommeil, votre libido, etc... 

Il faut alors plusieurs semaines pour détoxiquer le foie, chose qui ne peut se faire si vous continuer à fumer régulièrement. 

A un niveau plus mécanique, ce foie engorgé va lui aussi peser sur ses attaches ( ligaments ), ses attaches se font sur les organes environnants ( estomac, vésicule biliaire, colon ) ainsi que sur le thorax et le diaphragme jusqu'à créer des douleurs au dos ( lombaires, dorsales voir cervicales ) mais également des douleurs au niveau abdominal.

 Ce que les émonctoires disent

Les émonctoires sont les organes chargés d'éliminer les déchets hors de l'organisme : le foie et les poumons vu ci dessus, mais aussi la peau, les intestins et les reins. 

Lorsque vous fumez, 2 émonctoires sur 5 sont déjà en "sur-régime". Le corps va devoir s'adapter à ce fonctionnement en compensant avec les 3 autres émonctoires

Prenons l'exemple de la peau : qui n'a pas remarqué qu'un fumeur avait le teint grisâtre ou la peau plus grasse ? Cela s'explique par le fait que la peau doit éliminer énormément de toxines, celles qui n'ont pu être éliminées par les autres émonctoires. 

Il en est de même pour les intestins ou les reins, l'intoxiquation va alors ce révéler par des symptômes tels que les troubles intestinaux, des calculs renaux, des urines foncées, de l'aérophagie, etc.

 Ce que le corps veut 

Le corps veut retrouver son propre équilibre. Nous sommes conçu pour vivre et non pour mourir. La normalité est la santé. Pour être en bonne santé, il faut que tous les paramètres soient au “vert”. Il faut que les organes puissent communiquer les uns avec les autres, et que cette communication soit la plus harmonieuse possible. Cet équilibre peut se retrouver par plusieurs solutions, chacun peut trouver la sienne. Ce qui compte c'est de s'attaque à la cause : cesser d'intoxiquer son corps. Arrêter le tabac, mais aussi l'alcool, diminuer la prise de médicaments notament les anti-inflammatoires et le paracétamol (dans la mesure du possible), diminuer les aliments industriels ou contenant trop de pesticides. 

 Les solutions pour arrêter de fumer

Pour cesser de fumer il existe plusieurs solutions : l'ostéopathie, l'acupuncture, les coachs virtuels, l'hypnose, la méthode Allen Care, la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), les patchs ou la cigarette électronique, les livres.

- L'ostéopathie va à la fois travailler sur la dépendance en améliorant le flux du liquide céphalo-rachidien afin de faire circuler les neuromédiateurs responsables de cette dépendance. De plus l'ostéopathie va stimuler les émonctoires afin d'améliorer leurs drainages et de renforcer la capacité d'auto-guérison du corps. Et enfin l'ostéopathie va redonner la souplesse et la mobilité nécessaire à la colonne vertébrale et au thorax pour retrouver une meilleure capacité respiratoire.

- Les coachs virtuels : c'est une campagne qui propose une aide gratuite pour arrêter de fumer grâce à l’iCoach, un coach virtuel gratuit qui s’appuie sur la recherche scientifique et de vastes expériences cliniques de psychologues et d’experts en communication.  

- L'hypnose : L’arrêt du tabac par hypnose repose sur le mécanisme de la suggestion et le concept de l’empreinte. Il existe en chaque fumeur une part qui désire et a toujours désiré se délivrer un jour du tabac. Le thérapeute amplifie cette part, si infime soit-elle. Il donne l’avantage à des pensées et à un discours différents qui redonnent à la personne une sensation de liberté.

- La méthode Allen Carr repose sur l'examen minutieux des dépendances physiques et psychologiques du fumeur. Il affirme que la difficulté pour arrêter de fumer n'est pas de surmonter la dépendance à la nicotine, mais de vaincre notre "peur" d'arrêter. Dans sa méthode, il revient sur les paradoxes du fumeur à l'égard de la cigarette : "Elle m'apporte du plaisir", "Elle me détend", "Elle m'aide à me concentrer"… Pour réfuter un à un tous ces postulats. 

- La thérapie Cognitivo-Comportementale est une prise en charge psychologique menée par un médecin, un psychologue ou un psychiatre. Elle intervient à toutes les phases de l’arrêt du tabac : Soutenir votre motivation pendant la préparation à l’arrêt, vous apprendre à identifier les situations dans lesquelles vous êtes susceptible de replonger, apprendre à briser cette association en n'allumant plus de cigarettes lors de ces occasions.

- Le Kudzu, complément alimentaire (cliquez sur l'image pour plus de détail sur la plante) 

220x55

Un article complet a déjà été écrit sur ce blog  : http://cheminsdelasante.canalblog.com/archives/2014/03/31/29501350.html

mélange d'huile essentielle spécial désaccoutumancehttps://www.atelierdesplantes.com/se-deshabituer-dans-le-calme/67-aroma-olfactif-desaccoutmance-5-ml-3701060400423.html

 

Florence Savornin

 


 

Source :

Arrêter la cigarette 

http://www.topsante.com/vivre-bio/medecines-douces/Tabac-3-methodes-douces-pour-arreter-de-fumer

http://www.topsante.com/sante-au-quotidien/maux-du-quotidien/Tabac-l-osteopathie-peut-vous-aider-a-arreter