Message du Club Santé Nature Innovation, service de SNI Editions.


 

hydratation-sport

Je ne vous apprends rien si je vous dis qu’une activité physique régulière couplée à une alimentation saine est la première chose à faire pour retrouver son poids de forme.


Mais il n’y a pas qu’une seule façon de faire du sport. Des chercheurs ont récemment comparé la façon dont l’organisme puise son énergie pendant un effort1, selon qu’il est réalisé à jeun ou après un repas. Les résultats ont été publiés dans l’American Journal of Physiology. L’étude a fait intervenir des hommes en surpoids âgés en moyenne de 26 ans et s’est déroulée en deux temps : dans un premier temps, les participants ont fait des séances de sport d’intensité modérée 2 heures après un petit-déjeuner d’en moyenne 648 calories. Un mois plus tard, les mêmes participants ont réalisé les mêmes séances de sport à jeun.

Les analyses de sang ont montré les résultats suivants : faire du sport à jeun augmente d’environ 45 % l’utilisation des graisses comme source d’énergie au cours de l’exercice. Après un repas, l’énergie provient au contraire davantage des glucides.

Cela s’explique en partie par la sécrétion d’insuline qui suit le repas : cette hormone est chargée de stocker le sucre sanguin en excès sous forme de graisses. Plus le repas est constitué de glucides rapides comme le sucre raffiné et le pain blanc, plus le taux de sucre monte dans le sang, et plus il y a d’insuline sécrétée pour le faire baisser. L’insuline s’oppose donc par définition à la lipolyse, c’est-à-dire la dégradation des graisses.

Faire du sport à jeun serait donc plus efficace... mais qu’en est-il des risques d’hypoglycémie ?

Je ne vais pas vous mentir : ce risque existe, surtout si vous avez l’habitude de prendre des petits-déjeuners riches en glucides rapides avant votre séance. L’hypoglycémie survient lorsque le corps n’est pas habitué à puiser son énergie ailleurs que dans les réserves de sucre.

Pour réduire ce risque, allez-y en douceur et soyez attentif au moindre signe de malaise. Si vous ne pouvez vraiment pas vous passer de petit-déjeuner, habituez-vous à consommer des aliments à index glycémique modéré comme le pain complet, que vous tartinez de beurre bio ou de purée d’oléagineux à la place de la confiture. Les aliments à faible index glycémique ont l’avantage de ne pas provoquer de pic d’insuline et évitent donc les retombées soudaines d’énergie.

 


 

Source : 

 

[1] Feeding influences adipose tissue responses to exercise in overweight men