Cet article est une Newsletter du Docteur Willem, pionnier de la santé naturelle : 


 

Chère amie, cher ami,

Vous avez fait le tour de tous les médecins, des plus grands spécialistes et vous restez avec vos symptômes : insomnie, mal-être, et parfois, ça peut être beaucoup plus grave : une maladie chronique ou même un cancer.

En fait, le problème se situe peut-être simplement sous votre « plumard » !

Oui, alors que vous pensez être bien tranquille au fond de votre lit, il se peut que vous vous exposiez à de nombreuses pollutions électromagnétiques.

C’est pourquoi je voudrais évoquer avec vous un point très important, trop souvent négligé, sur l’environnement électromagnétique des endroits où nous vivons, travaillons, et surtout dormons pour récupérer et nous régénérer.

Lorsque l’on ne dort pas bien, l’une ou l’autre nuit, après des excès alimentaires, une consommation tardive d’excitants dont la caféine, des soucis familiaux, professionnels… cela ne prête guère à conséquence dans l’immédiat.

Etes-vous fatigué dès le réveil ?

Par contre une exposition prolongée à certains rayonnements néfastes va engendrer, dans un premier temps une baisse de notre vitalité : on se réveille déprimé, fatigué, voire épuisé, cela pouvant durer une bonne partie de la journée. Il s’agit là d’une première alerte.

Nous vivons dans un environnement composé d’ondes naturelles et artificielles.

Certaines ondes naturelles sont indispensables à la vie : c’est le cas des rayonnements d’origine cosmique et solaire, ainsi que ceux d’origine tellurique (qui viennent de la terre), d’autres peuvent avoir à la longue des effets nocifs sur notre santé.

On pense même que bon nombre de troubles et de maladies sont occasionnés par un déséquilibre provoqué par une exposition prolongée à certains rayonnements pathogènes.

En fonction de notre sensibilité ou de notre terrain héréditaire, ils ont des effets pathogènes très divers : ça peut aller de simples troubles du sommeil… jusqu’au cancer, en passant par des migraines persistantes, des troubles cognitifs, des états dépressifs et autres état inflammatoires…

Peu à peu, nos défenses immunitaires s’affaiblissent progressivement et ne seront plus en mesure de compenser ces agressions.

Avez-vous déjà ressenti ça ?

Voici une liste des troubles et symptômes fréquemment constatés lorsque le lit est placé sur une zone perturbée :

  • Réticence à aller se coucher
  • Difficultés à s’endormir
  • Sommeil agité (draps entortillés)
  • Cauchemars, cris
  • Tomber du lit, se tenir accroupi dans le lit (enfant)
  • Somnambulisme
  • Grelotter ou transpirer dans le lit
  • Bruxisme (serrage de dents)
  • Crampes, contractures
  • Engourdissements, fourmillements
  • Impatiences dans les membres
  • Palpitations cardiaques
  • Fatigue, voire épuisement au réveil, pouvant durer la journée
  • Manque d’appétit au lever, nausées, vomissements.
  • Mauvaise humeur, irritabilité
  • Nervosité, tension interne
  • Malaises, vertiges au lever
  • Tendance dépressive
  • Pleurer ou envie de pleurer au réveil
  • Dormir mieux quand on n’est pas chez soi

Vous comprenez pourquoi il est impératif d’attacher une grande importance à l’endroit où nous sommes censés nous « régénérer », c'est-à-dire l’emplacement du lit !

Trouver ce qui perturbe votre zone de sommeil

Une analyse géobiologique permet d’identifier les sources de perturbations, naturelles ou technologiques.

  1. Les perturbations naturelles

Elles peuvent être d’origine géologique et hydrologique : failles, diaclase, cavités et veines d’eau souterraines, cheminées cosmo-telluriques… Si vous pouvez le faire, essayez de les détecter avec précision afin de placer le lit dans une zone neutre. Contactez un géobiologiste pour celà. 

  1. Les perturbations électromagnétiques d’origine technologique

La technologie génère des ondes multiples : basses et hautes fréquences, pulsées, non pulsées, modulées en fréquence et en amplitude. Elles sont des milliards de fois supérieures aux autres.

Mais ces 20 dernières années, la situation s’est considérablement aggravée : ces ondes sont omniprésentes dans notre vie quotidienne.

Je voudrais vous donner quelques clefs pour vous protéger des champs électriques et magnétiques.

Les champs dits de « basse fréquence » proviennent principalement de l’alimentation électrique de l’habitat et des appareils électroménagers, ainsi que par des lignes électriques très haute tension, haute tension, moyenne tension, et basse tension.

Quelques règles simples à mettre en place :

  • Préférer un radio réveil à piles, sinon l’éloigner d’au moins 1 mètre ;
  • Équiper la lampe de chevet d’un interrupteur bipolaire (qui coupe la phase et le neutre) afin d’éviter les rayonnements à proximité du dormeur ;
  • Raccorder toutes les prises électriques à la terre ;
  • Supprimer les rallonges électriques sous le lit et derrière la tête de lit ;
  • Éviter les appareils sous tension ou en veille à proximité du lit ;
  • Éloigner tous les appareils qui contiennent un transformateur, y compris les chargeurs.

Il y a aussi les champs électromagnétiques hautes fréquences (HF). Le déploiement généralisé des antennes relais, des bornes wifi, bluetooth, wimax, la 3G puis la 4G et maintenant les compteurs dits « intelligents et communicants » comme le compteurs Linky… Tout cela génère une pollution insidieuse et permanente.

Nombreuses sont les personnes qui ne supportent plus un tel environnement et deviennent électro hypersensibles. Il y a lieu de réduire autant que possible ces champs HF, principalement dans la chambre à coucher, en prenant certaines dispositions appropriées.

Là encore, voici des règles simples à mettre en place :

  • Éviter le téléphone mobile en veille sur la table de chevet ou sous l’oreiller ;
  • Utiliser de préférence un téléphone sans fil DECT qui rayonne uniquement lors des communications et non en permanence. Le filaire reste toutefois préférable ;
  • Éviter les applications technologiques sans fil ;
  • Préférer une connexion internet filaire ou placer modem et box dans une housse de protection qui atténue les rayonnements à plus de 90% ;
  • Opter pour des volets roulants en aluminium très efficaces contre les rayonnements HF provenant de l’extérieur (antennes relais…).

En pratique !

Voici ce que je vous recommande pour dormir comme un bébé et éviter la plupart des perturbations.

  • Placer le lit dans une zone indemne de toute perturbation cosmo-tellurique.
  • Éviter les éléments métalliques dans et autour du lit qui perturbent le champ géomagnétique.
  • Éviter les objets en métal ou plastique (coffres, jouets, housses…) sous le lit.
  • Préférer une literie en matériaux naturels : lit en bois, sommier à latte et cadre en bois.
  • Réduire au maximum les champs électromagnétiques BF et HF dans la zone de sommeil.
  • Éviter impérativement les miroirs dans la chambre à coucher ; ils réfléchissent, amplifient et dévient les ondes.
  • Éviter les draps, couvertures, rideaux, moquettes en matières synthétiques qui génèrent des champs électrostatiques.
  • Opter pour des peintures, des revêtements de murs et de sol naturels, sans émanations toxiques.
  • Aérer régulièrement la chambre.
  • J'ajouterais l'utilisation de la pierre Tourmaline qui absorbe les ondes électromagnétiques et les ramènent à la terre : à porter tout le temps sur soi en pendentif ou à poser à proximité de son lit et de sa box. 

Vous l’avez compris, il est grand temps de s’intéresser au chaînon manquant de la santé : notre environnement.

Aujourd’hui, rare sont ceux qui prennent la géobiologie au sérieux. Pourtant, cette approche qui conjugue sensibilité aux éléments naturels et rigueur scientifique pourrait s’avérer, au fil des prochaines décennies, la grande alliée du monde médical.

D’ici là, changez votre lit de place, dormez comme un bébé et portez-vous bien !

Dr Jean-Pierre Willem

PS : L’ouvrage de référence sur ce sujet, c’est « L’influence du lieu - Géobiologie et santé » de Joseph Birckner, éditions Trédaniel. J’ai écrit la préface de ce grand livre. Il y aussi « Pollutions et santé » que j’ai publié aux Editions Dangles, où j’énumère toutes les parades thérapeutiques.  


 

 

648x415_manque-sommeil-rend-fou