Voici un article tiré du magazine "La ruche qui dit oui " et du site "je mange vivant" : 

On raconte que les peuples du Caucase pouvaient vivre jusqu’à 110 ans sans être malades… Leur secret ? Une boisson qui regorge de bonnes bactéries, de vitamines et de protéines : le kéfir. Aujourd’hui, on vous explique tout sur le sujet – on vous donne même la recette ! Et si, même avec ça, vous n’atteignez pas 110 ans, vous ne pourrez pas nous le reprocher…

Le kéfir, c’est koi ?

kefir-passeportsante_visuel

Il existe deux sortes de kéfir, le kéfir d’eau (dit aussi kéfir de fruit) et le kéfir de lait. Il s’agit de deux boissons fermentées différentes : la première est désaltérante et légèrement pétillante, la seconde est plus acide et s’approche du yaourt à boire.

Pour fabriquer du kéfir, il faut des grains de kéfir : ce sont des amas de micro-organismes qui permettent la fermentation de l’eau sucrée ou d’un produit laitier (selon le type de kéfir que l’on veut obtenir). Et comment fait-on pour obtenir des grains de kéfir ? On les trouve au fond… du kéfir. C’est là qu’il grossissent et se multiplient ! La boucle est bouclée. Le kéfir est une boisson vivante qui contient les germes de sa descendance. Il est donc possible d’en refaire indéfiniment !

La tradition veut que les grains de kéfir se transmettent de personne en personne. Un ami ou un voisin pourra peut-être vous en donner… Il existe même des forums ou des groupes Facebook pour s’en procurer ! Mais bon, dans les faits, la plupart des gens se contentent d’acheter leurs grains dans le commerce (on en trouve dans la plupart des boutiques bio).

Ici, dans la coupelle, des grains de Kéfir d'eau. Ils sont translucides, contrairement aux grains de Kéfir de lait, qui sont blancs et ressemblent à du chou-fleur.

Mais qui a eu cette idée folle ?

Le kéfir de fruits aurait été découvert en 1899 par Adolfo Lutz, mais c’est le Docteur Elie Metchnikoff (1845-1916), microbiologiste russe et prix Nobel de médecine, qui lui consacra le plus de recherches et le qualifia de probiotique. Il découvrit que le kéfir empêche la putréfaction des aliments passant dans l’intestin, donc guérit et agit pour un bon vieillissement en réensemencent naturellement notre flore intestinale. D’après des études faites en laboratoire sur des rats, le kéfir renforce aussi le système immunitaire. En Russie, on en donne aux convalescents dans les hôpitaux et il est d’ailleurs recommandé d’en boire 2 litres par jour en période de longue maladie. On dit aussi qu’il règle beaucoup de problèmes de peau, notamment l’eczéma et l’acné. Enfin, le kéfir apporte de nombreuses vitamines et minéraux.

 

Recette pour le kéfir d’eau

Alors, ça donne envie de démarrer la production de kéfir, non ? Trouvez donc un grand récipient (type bocal en verre) ainsi que les ingrédients suivants :

Les ingrédients du kéfir
3 cuillères à soupe de sucre non raffiné
1 litre d’eau minérale
2 grosses cuillères à soupe de grains de kéfir de fruit
1 figue sèche
1 demi citron jaune

Dans le bocal en verre, mettre les grains de kéfir et ajouter tous les ingrédients en finissant par l’eau minérale. Personnellement je préfère presser le citron plutôt que de l’utiliser entier avec sa peau car celle-ci donne de l’amertume à l’ensemble.

Ensuite, fermer le bocal, mais pas de façon hermétique, il faut que l’air passe sinon le kéfir est sous pression et pourrait exploser (j’ai vécu l’expérience et j’ai repeint ma cuisine). Laissez-le ensuite à température ambiante en le préservant de la lumière directe du soleil. Au bout de 24 h, la figue remonte – on dit que le kéfir est prêt, mais on peut attendre jusqu’à 48 h.

Il faut alors le filtrer avec une passoire et le mettre dans une bouteille pour le réserver au frais durant maximum 3 jours. On jette alors le citron et la figue et on rince les grains de kéfir qui sont au fond du bocal. Il sera possible de recommencer ou de conserver les grains au frais avec de l’eau et du sucre. Plusieurs variantes sont possibles et l’on peut remplacer la figue par n’importe quel autre fruit frais ou séché : framboise, raisin, menthe, concombre… Cette boisson est bue bien fraîche, elle a bon goût. On peut faire des cures de 1 à 2 l par jour, en boire à jeun le matin ou même à l’apéro ! 

Quelques recommandations. comme tout être vivant, le kéfir peut mourir, l’eau doit absolument être une eau minérale, les fruits et plantes toujours bio et le sucre non raffiné. Il ne faut jamais qu’il y ait trop de grains de kéfir dans votre préparation sinon ils suffoquent !  Le kéfir emmagasine aussi les poisons, il ne faudra donc jamais fumer ou utiliser des produits d’entretien chimiques près de votre kéfir. Plusieurs signes peuvent montrer que votre kéfir est mal en point, si les grains sont visqueux, s’il y a une odeur forte ou encore si les grains diminuent de volume.

Le kéfir de lait 

kefir-lait-580x333

 Dans un Bocal ouvert, placer environ 30 à 50 grammes de grains de Kéfir de lait et ajouter le lait (végétal ou animal) : environ 1 Litre. Laissez votre récipient à une température minimale de 20°C, vous pouvez éventuellement légèrement remuer votre culture de temps en temps si vous le souhaitez.
Au bout de 24h environ la préparation est « faite ». Il ne vous reste plus qu’à filtrer les grains de Kéfir de lait à l’aide d’une passoire et de transférer le lait fermenté dans un nouveau récipient type bouteille en verre qu’il faudra conserver au frigo. Consommez rapidement votre préparation.
La multiplication des grains sera directement liée à la fréquence de mise en culture de vos grains.

Et pour élargir le sujet…

Autre boisson dite “vivante” : la kombucha (littéralement “algue de thé” en russe) originaire de Mongolie. Cette fois, pas de grains, mais une “mère” comme pour le vinaigre. Ce champignon grandit dans le thé ou les infusions sucrées pour les transformer en une boisson pétillante similaire au kéfir d’eau. Les vertus du kombucha sont nombreuses, elle permet notamment de prévenir les maladies, allergies et peut aussi agir dans des périodes de trouble du sommeil.

Il y a également les yaourts à boire K-phillus : C’est un lait de brebis ou de chèvre, maigre fermenté, véritable concentré de probiotiques vivants, qui se consomment au quotidien comme un dessert frais et léger.. http://www.climont.fr/k-philus-2/.

Et si vous vous demander : pourquoi boire tout ça?  Voici deux articles du blog sur le déséquilibre de la flore intestinale et sur la flore intestinale influence le cerveau.  

Alors allez-vous adopter une boisson vivante ?

 


 

https://magazine.laruchequiditoui.fr/le-kefir-boisson-miracle-et-presque-gratuite/

http://je-mange-vivant.com/kefir-de-lait/