Article du site http://anti-deprime.com/

Comment chasser les tendances négatives de votre cerveau ?

Comme l’évoque Rick Hanson dans son livre " Le cerveau de Bouddha" , le cerveau a une fâcheuse tendance à capter et retenir les informations négatives plutôt que positives.

Après le constat, voici les solutions :

https___ligue-enseignement

La mémoire implicite

Les psychologues subdivisent la mémoire à long terme en deux sous-systèmes fonctionnels : la mémoire explicite (ou déclarative) et la mémoire implicite (ou non-déclarative). La distinction entre mémoire implicite et mémoire explicite concerne l’utilisation de la conscience lors du rappel. Les informations en mémoire explicite sont celles qui sont récupérées lors d’un rappel conscient, tandis que la mémoire implicite est celle des comportements et actions qui ne font pas intervenir la conscience.(source)

C’est la mémoire implicite qui alimente la sensation d’être « nous » à l’aide des résidus de notre vécu.

Ces résidus se classifient en deux catégories :

– les bénéfiques

– les nuisibles

 

Le penchant négatif de la mémoire

Notre cerveau est friand des expériences négatives. La formule de Rick Hanson marquera vos esprits :

Le cerveau agit comme du Velcro avec les expériences négatives et comme du Téflon sur les expériences positives.

Ainsi, la douleur d’aujourd’hui engendre celle de demain car nous cumulons facilement les souvenirs nuisibles.

C’est ainsi qu’un épisode de dépression particulièrement grave va modeler nos circuits cérébraux et nous prédisposer à rechuter.

 

La solution

La solution pour rectifier cette tendance du cerveau est non pas d’éliminer les expériences négatives mais plutôt d’encourager les expériences positives et de nous en imprégner.

 

Pour cela, l’auteur suggère de suivre ces trois étapes.

 

Intérioriser le processus

 

1) Transformez les faits positifs en expériences positives. Cherchez les petits riens de la vie quotidienne et prenez pleinement conscience de leur réalité et du plaisir qu’ils vous procurent. Portez une attention consciente à ces faits positifs. Embrassez-les, touchez-les, imaginez-vous face à un banquet.

2) Savourez l’expérience. Faites-la durer autant que possible. Appréciez-la totalement. Ressentez les moindres sensations, la plus infime émotion qu’elle déclenche. Ecoutez l’écho provoqué dans votre corps. Concentrez-vous sur l’aspect gratifiant, cela libérera dans votre cerveau de la dopamine.

3) Imaginez et sentez l’expérience pénétrer dans votre esprit et dans votre corps. Associez les émotions, les sensations et les pensées à cette expérience.

 

Mon conseil :

Le cerveau capte et retient plus facilement les expériences négatives que positives.

Partant de ce fait scientifique, amplifiez chaque infime expérience positive que vous vivez. Ressentez-en toutes les émotions, cela facilitera leur stockage dans votre mémoire et vous pourrez les remettre au premier plan de votre conscience quand vous en aurez besoin.

Je vous invite vraiment à vous entrainer à pratiquer la pleine conscience et à exprimer votre gratitude. Concentrez votre attention sur ce qui vous fait du bien.

 


Source :

 par · octobre 24, 2014 http://anti-deprime.com/2014/10/24/comment-chasser-les-tendances-negatives-cerveau/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mémoire_(psychologie)#La_m.C3.A9moire_.C3.A0_long_terme_:_m.C3.A9moire_implicite_et_m.C3.A9moire_explicite